Archives de catégorie : Colloques

Festival “Marlowe”

Le projet comprend un colloque et une lecture/mise en espace à La Comédie de Reims avec des retombées à la fois sur le plan culturel et scientifique.

Le « Marlowe Festival/Festival Marlowe » aura lieu à Reims et à Paris du 16 au 21 mai 2022.

Consacré à l’œuvre du poète et dramaturge Christopher Marlowe (1564-1593), ce festival comprendra des lectures-spectacles des œuvres de Marlowe, à la Comédie de Reims et à l’Oratoire du Louvre, des visites, des conférences, ainsi que deux colloques internationaux :

– À Reims : « Marlowe and the Topicality of Textual Encounters »
Du 16 au 18 mai 2022, colloque en anglais.

– À Paris : « Représentations et usages du Massacre de la Saint Barthélemy en Europe et dans le monde » (1572-2022)
Du 19 au 21 mai 2022, colloque bilingue, interdisciplinaire

Le Festival Marlowe/Marlowe Festival est le fruit d’une collaboration entre des chercheurs des universités de Reims Champagne-Ardenne, Sorbonne Nouvelle, Sorbonne Université et University of Kent.

Comité scientifique et artistique du projet pour l’URCA
Christine Sukic, Professeur de littérature anglaise, URCA, CIRLEP
Elen Riot, Maitre de conférences en Sciences de gestion, URCA, REGARDS

Site du festival

Colloque “Res per nomen”

8ème Colloque International Res per nomen 

Polysémie et référence

9 et 10 juin 2022

Lieu

Amphithéâtre de la Maison de la recherche, bât. 13, Campus Croix Rouge, 57 Rue Pierre Taittinger, Reims.

Organisateurs

Emilia Hilgert, Silvia Palma, Georges Kleiber, Pierre Frath, René Daval

Secrétariat : Carole Schmitz / Stéphanie Hatat

carole.schmitz@univ-reims.fr/ stephanie.hatat@univ-reims.fr

Site : http://www.res-per-nomen.org/

Veuillez trouver ci-dessous les détails pratiques ainsi que le programme définitif :

RPN8 précisions pratiques (sans programme)

Programme définitif

 

XLIII Congrès international de l’Institut de littérature ibéro-américaine (IILI)

Reporté pour cause de COVID-19 au 06-09 juillet 2021

« Cuerpos : miradas poéticas, significaciones políticas »

 du 6 au 9 juillet 2020
Campus Croix Rouge (Reims)

 Le XLIII Congrès international de l’Institut de littérature ibéro-américaine porte sur un champ de recherche large et fécond au carrefour d’un faisceau de disciplines: la sociologie, l’anthropologie, l’histoire politique et socioculturelle, les arts (littérature, photographie, cinéma). La problématique du Congrès privilégiera un sujet majeur de notre époque : la scripturalité du corps, non seulement comme objet extérieur de contemplation qui peut motiver la réflexion intellectuelle ou le travail artistique, mais aussi comme support de l’écriture. Le Congrès s’interrogera sur les façons dont les corps sont sémiotisés et idéologisés, les approches pouvant venir de perspectives multiples. L’étude de ces opérations ouvre au moins sur trois problématiques, certes enchevêtrées dans les pratiques, mais qu’on peut distinguer d’un point de vue analytique :

I) Corps, écritures critiques
II) Corps et trames politiques
III) Corpus, cartographies littéraires

Le Congrès se déroulera du 6 au 9 juillet 2020 sur le Campus Croix Rouge de l’Université de Reims Champagne-Ardenne.

Chronogramme du Congrès

Avant le Congrès :
* Envoi de propositions : du 1er juin au 30 octobre 2019.
* Réponse d’acceptation ou refus de la proposition : mi-décembre 2019.
* Inscription : du 6 janvier au 1er mars 2020.
* Diffusion du programme provisoire : entre le 20 et le 31 mars 2020.

Après le Congrès :
* Date limite pour soumettre les articles au Comité scientifique: 20 de novembre de 2020.
* Réponse du Comité scientifique (approbation/demande de modifications/refus de l’article) : du 15 au 30 de avril 2021.
* Remise des articles retenus, dans leur version définitive : 31 mai 2021.

Langues du Congrès (communications, articles) : espagnol, portugais.

Comité d’organisation :

Marta Waldegaray (Présidente du Congrès) : marta-ines.waldegaray@univ-reims.fr
Audrey Louyer : audrey.louyer@univ-reims.fr
Sonia Fernández Hoyos : sonia.fernandez-hoyos@univ-reims.fr

Pour plus d’informations, veuillez consulter le site web du Congrès (en espagnol) : https://www.univ-reims.fr/minisite_181/

Colloque annuel de la SOFEIR 2020: 13-14 mars 2020

Le prochain colloque annuel de la Société Française d’Etudes Irlandaises (SOFEIR) aura lieu les 13 et 14 mars 2020.

Thème : “Irlande : spectres et chimères. Ireland: Spectres and Chimeras”.

Invités: Claude Fierobe (U. de Reims), Christina Morin (U. de Limerick), Paul Lynch (écrivain)

Sites d’inscription en ligne:
 – en français : https://colloques.univ-reims.fr/colloque/inscriptionEtape1.jsp?locale=fr&semId=SOFEIR-2020
 – en anglais : https://colloques.univ-reims.fr/colloque/inscriptionEtape1.jsp?locale=en&semId=SOFEIR-2020

Res per nomen VII: Lexique et référence

Le Centre interdisciplinaire de recherche sur les langues et la pensée (CIRLEP / URCA), EA 4299

&

La Chaire Sciences du langage de l’Institut d’Etudes Avancées de l’Université de Strasbourg (USIAS)

organisent

Le 7e Colloque InternationalRes per nomen : Lexique et référence

Reims, 25-27 avril 2019

Les inscription sont ouvertes. Les personnes extérieures à l’URCA sont priées de s’inscrire via les sites suivants en français ou en anglais. Pour les personnes de l’URCA, veuillez utiliser les liens suivants en français ou en anglais.

Appel à communication

La septième édition du Colloque international Res per nomen s’intéressera, comme les précédentes, aux processus  linguistiques référentiels, c’est-à-dire à la langue dans son rapport au monde. Après une sixième édition centrée sur les catégories abstraites, nous nous proposons, pour Res per nomen 7, d’élargir la réflexion à l’ensemble du lexique. Il nous semble, en effet, intéressant de proposer au débat linguistique et philosophique une confrontation entre des modèles plus anciens ou plus récents, souvent opposés, d’analyse du sens et de la référence, avec les résultats les plus probants sur le rôle de la dénomination dans la catégorisation, du lien entre sens et concept ou entre sens, référence et catégorie, ou sur la construction dynamique du sens dans le processus énonciatif et discursif.

Comment opèrent, par exemple, des outils comme la notion de dénomination proposée par Georges Kleiber, ou ceux apportés par le modèle instructionnel pour la sémantique de Gilles Col, plaidant pour la reconnaissance d’une construction dynamique du sens, ou la notion d’un stéréotype lexical construit à l’aide de phrases majoritairement génériques, préconisée par Jean-Claude Anscombre, pour ne mentionner qu’eux ? Qu’est-ce qui fait qu’on peut percevoir le sens des mots comme stable ou pas stable et comment définir la stabilité (ou l’instabilité) sémantique ? Dans le sillage de rencontres linguistiques récentes qui ont abordé la problématique du sens commun, peut-on encore apporter des précisions sur son statut et sur les mécanismes de sa stabilisation ? Existe-t-il vraiment et, si oui, comment se stabilise-t-il ? Et quel est le rôle de la lexicalisation et des conditions de lexicalisation dans la stabilisation ou, au contraire, dans la mouvance du sens ? Par quels moyens peut-on définir la part du lexique et la part du contexte dans le domaine du sens et de la référence ?

Toutes ces questions concernent aussi bien la linguistique que la philosophie. En effet, cette dernière a largement contribué à la compréhension du langage, que ce soit à travers l’étude des catégories, la nature des universaux ou l’analyse logique du langage, pour ne citer que quelques grands apports.

Comme lors des éditions précédentes, Res per Nomen 7 sera l’occasion d’aborder le lexique à travers des approches très diverses : du point de vue grammatical, par le biais de la sémantique lexicale, de l’analyse du discours, de la philosophie. Les contributions pourront porter sur une seule langue ou proposer une approche comparative, se centrer sur une étape de la langue ou privilégier une approche diachronique.

Conférenciers

Jean-Claude Anscombre

María Luisa Donaire

Pierre Frath

Georges Kleiber

Dates à retenir

Prolongation de la date de réception des propositions de communication jusqu’au 10 décembre 2018

Notification d’acceptation ou de refus : le 10 janvier 2019

Publication du programme : le 20 février 2019

Dates du colloque : les 25, 26 et 27 avril 2019.

Lieu du colloque : Maison de la Recherche (bât. 13), Campus Croix-Rouge, 57 rue Pierre Taittinger, Reims.

Droits d’inscription : 100 € pour les enseignants-chercheurs, 60 € pour les doctorants.

Soumettre une proposition de communication

Les participants sont invités à soumettre une proposition en anglais ou en français, qui ne dépassera pas 500 mots, bibliographie minimale comprise (6 titres). Elle sera rédigée en Times New Roman 12, interligne simple. Merci d’indiquer sur une page séparée le titre de la proposition, le nom de l’auteur (ou des auteurs) et les coordonnées professionnelles. Les présentations dureront 30 minutes, dont 10 minutes pour les questions. Une sélection sera faite par le comité de lecture parmi les présentations après le colloque, et leurs auteurs seront ensuite invités à rédiger un article pour un ouvrage de la collection Res per nomen

Envoyer à : emilia.hilgert@univ-reims.fr et silvia.palma@univ-reims.fr

Colloque: Logiques du discours philosophique en Allemagne, 17-18 novembre 2017

Logiques du discours philosophique en Allemagne: de Kant à Nietzsche

Colloque, 17-18 novembre 2017, Université de Reims Champagne-Ardenne, Campus Croix-Rouge

17 novembre, Salle 140, Bibliothèque Robert de Sorbon                             18 novembre, Amphithéâtre Recherche, Bâtiment 13

Téléchargez le programme

Ce colloque a pour objectif de rassembler des spécialistes de philosophie allemande, en France et à l’étranger, autour d’un problème peu abordé dans sa spécificité : celui des logiques du discours philosophiques en Allemagne au XIXe siècle. Partant du constat d’une grande richesse de cette période en innovations philosophiques et en renversements, il s’agit d’engager une étude approfondie du problème du discours philosophique, qui se fixerait pour tâche de dégager les tendances et ruptures profondes qui marquent son histoire. Fruit d’une collaboration scientifique entre le Centre Interdisciplinaire de Recherches sur les Langues et la Pensée (CIRLEP-EA 4299) de l’Université de Reims Champagne-Ardenne, le Laboratoire d’Histoire des Sciences et de Philosophie-Archives Poincaré (UMR 7117) de l’Université de Lorraine, et le Centre de Recherche en Philosophie Allemande et Contemporaine (CREPHAC – EA 2326) de l’Université de Strasbourg, il aura lieu les 17 et 18 novembre 2017 à l’Université de Reims Champagne-Ardenne.

Présentation

Le problème des « langues philosophes » et du statut du discours philosophique se présente comme un fil conducteur extrêmement structurant de Kant à Nietzsche. En effet, la rupture fondamentale qui intervient avec Kant et la révolution criticiste se manifeste notamment par la prise de conscience de la discursivité de l’activité philosophique ainsi que par une prise de distance vis-à-vis du rapport idéalisant au langage sur lequel reposait le dogmatisme critiqué par Kant. L’interrogation transcendantale sur les conditions de possibilité du discours de la philosophie marque un tournant essentiel en érigeant clairement en problème philosophique la question du statut du discours de la philosophie. Le postkantisme et l’idéalisme allemand en un sens très large héritent ensuite de ce problème, qui se trouve alors formulé dans les termes de celui de la fondation de la philosophie. La conscience de la discursivité et des conditions d’énonciation de la philosophie est indispensable dès lors que l’on considère que la première tâche de la philosophie réside précisément dans son auto-fondation. De façon plus générale, ce questionnement se présente, quoiqu’en des termes et avec des enjeux chaque fois spécifiques, à tous les grands mouvements philosophiques du XIXe siècle allemand : central dans le kantisme et le néokantisme ainsi que dans l’idéalisme, il constitue également un problème majeur pour la critique de l’idéalisme allemand développée par Marx et les jeunes-hégéliens, mais encore pour l’œuvre de philosophes plus singuliers comme Schopenhauer et Nietzsche. Il fournit enfin un prisme nous permettant de lier et de mettre en perspective les grands mouvements influents du dix-neuvième siècle allemand que sont le romantisme, l’herméneutique et la philologie.

Motivée par cette analyse liminaire, l’organisation de ce colloque répond au souhait d’engager une étude approfondie du problème des logiques du discours philosophique en suivant l’hypothèse d’après laquelle ce problème, par son importance historique majeure, nous fournit un angle d’approche de la philosophie allemande susceptible d’enrichir la représentation que nous en avons. Ce problème s’est présenté historiquement sous la forme de trois objets majeurs, qui se déploient dans des dimensions distinctes quoique très souvent articulées, et qui donnent à ce colloque ses trois axes principaux : celui des « langues philosophes » à proprement parler, celui des théories du langage, et enfin celui du statut du discours philosophique.

Axes du colloque

Axe 1 : les « langues philosophes »

Approcher la philosophie comme discours implique en un premier sens de mettre l’accent sur son langage spécifique. Il s’agit d’étudier le corpus textuel qui constitue la tradition philosophique, pour en éclairer la cohérence, tout en s’attachant à décrire les évolutions, bouleversements et singularités linguistiques qui le tissent. Quelle(s) tradition(s) de l’allemand philosophique s’impose(nt) à cette période, et quelles en sont les normes, les références et les influences ? Saisir l’intérêt d’un tel questionnement implique de considérer que la question du « style » des philosophes, et plus généralement celle de leur expression, n’est en rien adventice ou réductible à l’effet contingent de leur activité théorique. L’étude des « langues philosophes », loin d’être un point de vue extérieur et réductionniste, consiste au contraire à examiner comment tout discours philosophique émerge d’une langue, de ses usages, et comment il la transforme en retour par son développement.

Axe 2 : Théories du langage

La question des spécificités linguistiques et stylistiques des discours philosophiques nous conduit également à étudier le rapport entre philosophies et théories du langage. Il s’agit ici de s’interroger sur la façon dont ce rapport peut structurer et fonder, implicitement ou explicitement, les logiques des « langues philosophes ». Quelles sont les théories et les conceptions du langage engagées par ces discours ? Quelles compréhensions des rapports entre le langage et la pensée conditionnent l’expression du philosopher et son rapport complexe au langage ? Dans quelle mesure y a-t-il une cohérence entre la théorie du langage élaborée par un philosophe et l’usage du langage sur lequel repose sa propre pratique philosophique ?

Axe 3 : le statut du discours philosophique

Les questions de la spécificité de « langues philosophes » ainsi que du rapport complexe entre théories du langage et pratiques philosophiques nous conduisent enfin à un troisième problème majeur, dès lors qu’elles engagent chaque fois une compréhension réflexive sur ce que c’est que philosopher. Prendre conscience de la discursivité de la philosophie et de ses conditions d’énonciation, n’est-ce pas un geste théorique nécessaire pour « fonder » celle-ci, ou du  moins pour l’interroger dans son exercice ? Au-delà du geste de fondation, quel statut le discours philosophique se confère-t-il, notamment en relation avec d’autres discours dominants comme ceux des sciences, de la religion ou de la littérature ? Quelle place entend-il occuper dans les champs de la réalité humaine ? Il s’agit notamment de s’interroger sur la façon dont l’attribution au discours philosophique d’un rôle ou d’un statut spécifiques peut fonder ou au contraire requérir une certaine réponse à la question d’une spécificité des « langues philosophes » ainsi qu’à celle du rapport entre théories du langage et pratique philosophiques.

Comité scientifique

Alix Bouffard, doctorante du CREPHAC, Université de Strasbourg ; Christophe Bouriau, Professeur à l’Université de Lorraine ; Alexandre Fillon, doctorant du CIRLEP, Université de Reims Champagne-Ardenne ; Franck Fischbach, Professeur à l’Université de Strasbourg ; Patrick Wotling, Professeur à l’Université de Reims Champagne-Ardenne.

Téléchargez le programme

 

Colloque Res per Nomen 6, 18-20 mai 2017

Programme (cliquer pour télécharger)

Jeudi 18 mai 2017 – Matin

8H45 : Accueil et ouverture du colloque

9H à 10H : Georges Kleiber, Université de Strasbourg / USIAS, conférencier invité. “Noms abstraits et occurrences : espace, couleur et odeur”

10H à 10H30 : Pierre Frath, Université de Reims. “La catégorie comme entité métalinguistique”

10H30 à 11H : Jacques François, Université de Caen Basse-Normandie & Rania Samet, Université de Tunis, Tunisie. “L’ambivalence des noms abstraits dynamiques en fonction syntaxique de sujet”

11H à 11H30 : Pause

11H30 à 12H: Emilia Hilgert, Université de Reims. “De l’impossibilité de combiner émotion avec des noms d’émotion”

12H à 12H30 : Jocelyn DUNPHY-BLOM FIELD, Université Monash, Melbourne. “Australie : La mémoire comme catégorie abstraite”

12H30 à 14H : Déjeuner

Jeudi 18 mai 2017 – Après-midi

14H à 15H : Christophe Al-Saleh, Université de Picardie Jules Verne, conférencier invité. “L’action”

15H à 15H30 : Anne-Gabrielle Wersinger, Université de Reims. “A quoi fait référence la Chôra de Platon ?”

15H30 à 16H : Pause

16H à 16H30 : René Daval, Université de Reims. “La critique de l’analyse de G.E. Moore connue sous le nom de critique du « sophisme naturaliste»”

16H30 à 17H : Julien Ferre Doctorant, Université de Reims. “Interprétation diélienne des trois genres de connaissance du spinozisme”

17H à 17H30 : Jean-Pierre Graftieaux, CHU Robert Debré / CIRLEP, Reims. “Le secret médical”

17H30 : Cocktail

Vendredi 19 mai 2017 – Matin

9H à 10H: Monica Zoppi Fontana, Université de Campinas, Brésil, conférencière invitée. “POST-VÉRITÉ/PÓS-VERDADE: Discours, politique, lexique dans un espace transatlantique”

10H à 10H30 : Thomas Nicklas, Université de Reims. “Le passé et son sens. Réflexions sur des catégories en histoire”

10H30 à 11H : Iris Eshkol-Ta ravella, Université d’Orléans & Natalia Grabar, Université de Lille 3. “La reformulation comme moyen de catégorisation”

11H à 11H30 : Pause

11H30 à 12H : Badreddine Hamma, Université d’Orléans. “Emplois spatiaux et emplois métaphoriques des SP en par, une continuité ?”

12H à 12H30 : Morgane Beau manoir-Secq, Université de Cergy-Pontoise. “Nom et verbe : catégories abstraites et référence en abyme”

12H30 à 14H : Déjeuner

Vendredi 19 mai 2017 – Après-midi

14H à 14H30: Sévrine Dagnet, Docteure, Université Paris 3. “Théorisation des noms abstraits aux XVII et XVIIIe siècles”

14H30 à 15H : Sabine Lehman, Université Paris Nanterre. “Les noms abstraits en moyen français : fonctionnement référentiel et discursif”

15H à 15H30 : Sheila Elias De Oliveira, Université de Campinas, Brésil. “«Pudeur» : la grâce de l’âme féminine devenue mot de la médecine”

15H30 à 16H : Pause

16H à 16H30 : Silvia Palma, Université de Reims. “Les absents sont-ils toujours ceux qui manquent ?”

16H30 à 17H : Coralie Pressacco, doctorante, Université de Reims. “La notion de violence : une catégorie abstraite ?”

17H à 17H30 : François Nemo & Antonia Cristinoi, Université d’Orléans. “Catégories linguistiques et catégories biologiques entre perception et attention”

Dîner de gala

Samedi 20 mai 2017

Atelier 1a

9H à 9H30 : Joséphine Rémon, Université Lyon 2. “La subjectivité comme catégorie abstraite de référence”

9H30 à 10H : Mathieu Simard, Doctorant, Université d’Ottawa, Canada. “Les genres littéraires comme représentations sociales”

10H à 10h30 : Stéphanie Béligon, Université Paris-Est Marne-la-Vallée. “Sense et feeling : émotions et catégories”

Atelier 2a

9H à 9H30 : Siyaves Azeri, Université de Mardin, Turquie. “The Kingdom of Ends”

9H30 à 10H : Stamatia Kremmyda , Docteure, University College. Londres : “«Resistance to Change» : what the analysis of political discourse informs about the stability of concepts”

10H à 10h30 : Fatih Müldür, Mardin, Turquie. “A Marxian-Ilyenkovian Criticism of Saussure’s use of the «Concrete» and the «Abstract»”

10H30 : Pause

Atelier 1b

11H à 11H30 : Ernest Hounhouay enou-Toffa , Doctorant, Centre de Linguistique en Sorbonne: “Le nom WISH renvoie-t-il à une entité abstraite ?”

Atelier 2b

11H à 11H30 : Dilan Tugrul, Mardin, Turquie. “The State, a Marxist criticism”

Séance commune

11H30 à 12H : El Mustapha Lemghari, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc: “Sur le rôle des métaphores conceptuelles dans les relations sémantiques des proverbes”

12H à 14H : Cocktail de départ

Boecio a través del tiempo: la recepción de su obra y su influencia en las letras europeas de la Edad Media a nuestros días. Teología y Filosofía

affiche_boece2espJueves, 17 de noviembre

Facultad de Filosofía y CC.EE. – Sala de Huntas

09h00 – Recepción de participantes y apertura del Coloquio. Bienvenida por parte del Director del Departamento de Filosofía y de las organizadoras del Coloquio: Alicia Oïffer-Bomsel, Sophie Conte y Elena Cantarino

09h30 – Conferencia inaugural: Christian Trottmann (Centre d’études de la Renaissance- Université de Tours), « Denis le Chartreux lecteur de la Consolation de la Philosophie »

10h15 – Miquel Beltrán (Universitat de les Illes Balears), « Una referencia a Boecio en la traducción de Alonso de Cartagena del Segundo Libro de Providencia de Dios, de Séneca »

11h00 – Discusión y Pausa

11h30 – Marina Mestre Zaragozá (ENS de Lyon), « La influencia de Boecio en el Sueño de Escipión de Vives »

12h15 – José M. Zamora Calvo  (Universidad Autónoma de Madrid), « Una exhortación a cultivar las virtudes: La posible conexión entre la Consolación de la Filosofía y la ética neoplatónica »

13h00 – Discusión y Comida

16h00 – Agustín Domingo Moratalla  (Universitat de València), « La Filosofía de la persona ante el desafío naturalista: pensar a Boecio desde Zubiri »

16h45 – Analía Manzur (Universidad Nacional de Salta-Argentina), « Boecio: la filosofía como cura del alma en La Consolación de la Filosofía »

17h30 – Discusión y Pausa

18h00 – Juan de Dios Bares Partal (Universitat de València), « Providencia, destino y azar en Boecio »

18h45 – Gabriel González Nares (Universidad Panamericana-México), « Relaciones entre causalidad, emanación y creación en el De hebdomadibus de Boecio »

19h30 – Discusión y Cierre de la jornada

Viernes, 18 de noviembre

Facultad de Filosofía y CC.EE. – Sala de Juntas

09h30 – Christophe Erismann (Université de Vienne – Institut des Études Byzantines), « Boèce et le statut ontologique des universaux: des textes divergents et leur discussion dans le Liber de anima de  Ratramnus de Corbie»

10h15 – Verónique Le Ru (Université de Reims Champagne-Ardenne), « Peut-on se consoler en regardant les étoiles ? »

11h00 – Jesús Conill (Universitat de València), « De Boecio a Zubiri: la realidad personal »

11h45 – Discusión y Pausa

12h30 – Conferencia de clausura: Adela Cortina (Universitat de València), « ¿Es éticamente irrelevante el concepto de persona? »

13h15 – Discusión y Comida

16h00 – Francisco Castilla Urbano (Universidad de Alcalá), « Presencia de las ideas boecianas en la Historia de las Indias de Bartolomé de las Casas »

16h45 – Francisco Arenas Dolz (Universitat de València), « Boecio y la subordinación de la retórica a la dialéctica »

17h30 – Discusión y Pausa

18h00 – Mesa de comunicaciones:

  • Rodrigo Ballón (Universidad de Navarra), « Conocimiento divino del mal: Influencia de Boecio en Escoto Eriúgena »
  • Jaime Vilarroig (Universidad CEU-Cardenal Herrera), « La presencia de Boecio en la polémica de Auxiliis»
  • Raúl Francisco Sebastián Solanes (Universitat de València), « Crisis de la categoría de relación: La persona como individua substantia en Boecio »

19h30 – Discusión y Clausura del Coloquio

DATE
Jeudi 17 et vendredi 18 novembre 2016

LIEU
Universitat de València (España)
Facultad de Filosofía y CC.EE.
Sala de Juntas

TÉLÉCHARGEMENT
Affiche du colloque
| Programme du colloque

33rd PSYART International Conference on Psychology and the Arts

AffichePsyArtThe 33rd PSYART International Conference on Psychology and the Arts will be held at the Université de Reims Champagne-Ardenne, France, June 29-July 4, 2016. The conference is sponsored by the PsyArt Foundation and the CIRLEP research department.

Le XXXIIIe Congrès international PSYART sur la Psychologie et les Arts aura lieu à l’Université de Reims Champagne-Ardenne du 29 juin au 4 juillet 2016. Le Congrès est organisé par la Fondation PsyArt et par le laboratoire CIRLEP.

PROGRAMME

Wednesday, June 29

6:00-7:30 pm – Reception “Vin d’Honneur”: Hôtel de Ville (City Hall), Salon de Mars, Place de Hôtel de Ville. The celebrated Champagne Quaffers will perform. Dinner on your own afterwards.

Thursday, June 30

9:00-9:15 am – Coffee – Espace détente

9:15-9:30 – Welcoming remarks Room 1005

9:30-10:00
Session 1: Ego, Superego, and Id Room 1005

  • Robert Silhol, How I Was Betrayed by the Ego

10:00-11:00
Session 2: Forms of Psychiatry Room 1005

  • Adrian Chapman, Radical Psychiatry, Radical Writing: A Report from the R. D. Laing Archive
  • Jeffrey Berman, Pharmascolds and Pharmasirens: Psychiatry’s Two Cultures

Session 3: Trauma and the American Novel Room 1004

  • Christelle Ha Soon, “Not a Story to Pass On”: Overcoming the Trauma of Slavery in Toni Morrison’s Beloved
  • Tony Hughes-d’Aeth, Jonathan Safran Foer’s Extremely Loud and Incredibly Close: The Primal Scene as a Narrative Epistemology

11:00-11:15 – Coffee break – Espace détente

11:15-12:15                            
Session 4: Dream Symbolism Room 1005

  • Rebecca Gimeno, The Image as Dream: Reflections on Heartbreak, Archetypal Imagery, and Gustave Moreau’s Painting “A Dead Poet Being Carried by a Centaur”
  • Maria Kardaun, Dream Symbolism

Session 5: Twentieth Century American Novel Room 1004

  • Marleen Stevens, The Death Drive is Not Yet Dead : Sylvia Plath’s Novel The Bell Jar Revisited
  • Bent Sørensen, Who Needs Religion When You Have The Desert?

12:15-1:30 – Lunch Espace détente

1:30-3:00
Session 6: Folk Tale and Fairy Tale Room 1005

  • Namiko Haruki, Hospitality to the Real
  • Aqsa Khalid, A Study of Jungian Archetypal Patterns in Selected Fairy Tales
  • Ellen Handler Spitz, Toward a Psychology of Fairy Tales

Session 7: Painting Room 1004

  • Puy Soden, Grounding Painting: An Artist-Researcher’s Experience of Maurice Merleau-Ponty’s ‘Flesh of the Gestalt’
  • Laura Gonzalez, What Does Hysteria Want From Me?
  • Dulce Anacion, Painting in Incarceration: Jie’ur’s Sanctum

3:00-3:15 – Coffee break

3:15-4:15
Session 8: Film, TV, and Madness Room 1005

  • Ágnes Hortobágyi, “Today art is all but dead anyway”: The Metaphysical Horror of Madness in Jan Švankmajer’s Film Lunacy
  • Erwin Erhardt, Madness in ‘Western’ Civilization: Images from The Big Valley (1965-69)

Session 9: Play and Creativity Room 1004

  • Monika Chylińska, Pretend Play and its Possible Connections with Creativity and Imagination
  • Ekaterina Muravevskaia, Storytelling Through Constructivist Lenses: Fairytale as a Tool for Teaching Culture-Related Topics in an Art Classroom

5:00 pm – Walking tour starts outside the Office de Tourisme at 6 Rue Rockefeller, (the street in front of the Cathedral). Wear good walking shoes. Tour covers the Cathedral and Art Déco Reims. Ends 7:00 pm. Dinner on your own.

Friday, July 1

9:00-10:00 am  
Session 10: Nineteenth Century British Novel Room 1005

  • Sarah Frühwirth, Sensational Self-Defeat: The Case of Rhoda Broughton’s Not Wisely but Too Well
  • Catharina Hellberg, Disruptive Semiotics: A Kristevan Reading of the Imagery in Thomas Hardy’s Desperate Remedies

Session 11: Charlie Chaplin and Woody Allen Room 1004

  • Claire Hershman, Charles Chaplin’s Limelight
  • Solange Leibovici, Woody Allen’s Zelig: The Joke as Synthome

10:05-11:05    
Session 12: Ghosts and Phantoms Room 1005

  • Antal Bókay, Enigmatic Stories: Phantom and Trauma in Hamlet
  • Gavriel Reisner, The Ancestral Father and the Ghosted Self in Conrad’s Lord Jim

Session 13: Ecopsychology Room 1004

  • Mary Valentis, Good Breast, Bad Breast: Fantasies of Terrestrial Matricide and the Regressive Imaginary of Climate Change
  • Joseph Dodds, An Entomology of Art: Insects in the Three Ecologies

11:05-11:20 – Coffee break

11:20-12:20
Session 14: Shakespeare Room 1005

  • Sharanya Sridhar, Shylock’s Repressed Desire: Re-reading Shylock through Hysteria
  • Laura Vogel, As You Like It: A Dream Play

Session 15: Ian McEwan’s Novel The Children Act Room 1004

  • Aino-Maija Lahtinen, Binding, Unbinding, and Rebinding in The Children Act
  • Claire Kahane, Music, Empathy and Narrative Movement in Ian McEwan’s The Children Act

12:20-1:45 – Lunch

1:45-3:15
Session 16: British Modernism: Lawrence, Woolf, Joyce Room 1005

  • Emel Zorluolgu, How to Create Machines Out of Humans
  • Alexander Venetis, Freudian and Jamesian Rhetoric and Ideas in Virginia Woolf’s Literary Manifestos

Session 17: Contemporary Poetry Room 1004

  • Calum Neill, The Particular in Poetry, or How Psychology has Colonised the Expression of Experience
  • Felicity Powell, Ted Hughes, Primal Mentality and the Psychology of Tricksters
  • Shanee Stepakoff, Representations of Failure in Contemporary Poetry: A Jungian Perspective

3:20-4:20
Session 18: American Literature and War Room 1005

  • Reiko Nitta, J.D. Salinger and WW II
  • Donald Vanouse, The Survival Value of Art in Mourning WW I

Session 19: Research into Psychology and the Arts Room 1004

  • Piotr Francuz, What Exactly Do You Mean When You Say That This Painting is Beautiful?
  • Martin Gliserman, Cultural Neurology: Unconscious Rules of Semantic Distribution in 100 Novels

4:20-4:35 – Coffee break

4:35-5:45 – Directors meeting of the Psyart Foundation (directors only) Room 1004

Sunday, July 2

9:00-10:30
Session 20: Twentieth Century Painting Room 1005

  • Marcello Mangano, Picasso’s Guernica: Trajectories of a Paranoid Elaboration of Mourning
  • Marike Steeman, Rothko’s Tears: The Painter’s Process and His Object Relations
  • Burton Melnick, Cézanne’s Apples: Disengaged Contemplation of the Object of Delight

Session 21: Contemporary British Fiction Room 1004

  • Ivan Čipkár, Between Fancy and Distress: Cognitive Universals and Reader Identity in the Interpretations of Neil Gaiman’s Short Works
  • Aycan Akçamete, The Failure of the Law and the Embrace of Multiple Sexualities in Angela Carter’s The Passion of New Eve
  • Elizabeth Fox, The Monstrous Maternal: Bad Mothers and Abandoned Children in Pat Barker’s Noonday (2016)

10:30-10:45 – Coffee break

10:45-12:15
Session 22: The Novel Room 1005

  • Michael Graziano, The Real Space of Critique
  • Rainer Kaus, Émile Zola’s The Belly of Paris: The Natural and Social History of a Family in the Second Empire
  • Renée Von Paschen, Coping with Capgras

Session 23: French Film Room 1004

  • Neha Bhatia, Plurality and Corporeality in Francois Ozon’s Young and Beautiful (2013)
  • Natalie Strobach, A Fish with a Fig: A Narrative Time of Possibility
  • Nancy Blake, Far From Men: Existential Choice in the Twenty-First Century

12:15-1:45 – Lunch

1:45-3:15   
Session 24: Film and Film Posters Room 1005

  • Pablo Perez, In Reality Lies Fantasy: A Psychoanalytic Study of Iñarritu’s Birdman (2015)
  • Valerie Deacon, Deconstructing the Visual: Critical Analysis as a Sign System, Mediating through Film Posters
  • Rainer Koeppl, Hitchcock, Freud, and the Tinseltown Dream Factory

Session 25: Literature and Memory Room 1004

  • Flavio de Oliveira, The Workshop: Memory and Labour Fiction
  • Kim Eyre, Time out of Mind: The Therapeutic Power of Edward Thomas’s “Adlestrop”
  • Simon du Plock, Ontological Insecurity and the “Immense Sensibility” of the Jamesian Novel

3:15-3:30 Coffee break

3:30-5:00
Session 26: American Film Room 1005

  • Sharon King, Fantastic Falls: Narratives of the Narcissist in Blade Runner, Aliens, and Avatar
  • Emily Fox-Kales, Guilty Pleasures: Unruly Bodies and Appetites for Sex, Food and Love in American Romantic Comedy
  • Andrew Gordon, Bipolar Boys: Manic-Depressive Children in the Films of Steven Spielberg
Sunday, July 3

9:00-10:00 am
Session 27: Jokes and the Unconscious – Room 1005

  • Leah Bowron, Penis Envy: Denis Breen’s Freudian Moniker in Joyce’s Ulysses
  • Jerry Flieger, “So these two therapists walk into a bar…”: Freud in the Locker Room, Lacan in the Jail Yard

10:00-11:00
Session 28: Film and Gender – Room 1005

  • Samir Dayal, Trappings of the Body: New Masculinities and “the Natural” in Indian Cinema
  • Camelia Elias, Mute Medea: Pasolini’s Voice

11:00-11:15 – Coffee break

11:15-12:00 – PsyArt Foundation business meeting (all registered conferees are members of the Foundation and are invited and encouraged to attend and to VOTE) Room 1005

12:00-12:15 – Group photos (bring your cameras!)

12:15-1:15 – Lunch

1:30 – Bus leaves from campus. Be on time. Tour Le Chemin des Dames and La Caverne du Dragon. The bus will return us 6:30 to Reims and the Cave de Champagne Cazanove to tour their cellar and have our closing banquet.

Monday, June 4

8:30 am-6:00 pm – Departure. Or optional post-conference TOUR of the winemaking region with vineyard visit at Hautvilliers, lunch in Soissons, and the Château de Blérancourt and its Franco-American Museum. (Tour is sold out.) Bus leaves 8.30 am from the hotel and returns at 6 pm.

LIEU

Université de Reims Champagne-Ardenne
Campus Croix Rouge – Bâtiment 18
57, rue Pierre Taittinger – Reims
Tram A ou B – Arrêt : “Campus Croix-Rouge”

DATES

mercredi 29, jeudi 30 juin, vendredi 1er,  samedi 2, dimanche 3 et lundi 4 juillet 2016

Boèce au fil du temps : la réception de son œuvre et son influence sur les lettres européennes du Moyen Âge à nos jours

Affiche_BoeceUniversité de Reims, 2-3 juin 2016
« Littérature et Arts »

Jeudi 2 juin 2016

09h00 – Accueil des participants

09h30 – Allocution d’ouverture : Didier Marcotte, Vice-président du conseil académique ; Thomas Nicklas, Directeur du CIRLEP ; Jean-Louis Haquette, Directeur du CRIMEL ; Sophie Conte, au nom des trois organisatrices du colloque.

Conférence inaugurale
10h00 – Vincent Zarini (Université Paris-Sorbonne)

Approches linguistiques : mots et concepts
Présidence de séance : Karin Ueltschi

10h30 – María Jesús Soto Bruna (Universidad de Navarra) : « Unité et bien. Boèce compris par Gundissalinus (XIIe siècle) »

11h00 – Béatrice Stumpf et Bernard Combettes (Université de Lorraine) : « La Consolatio Philosophiae et sa traduction en français au Moyen Âge. Le problème des noms abstraits : le cas particulier des suffixes –tas et –tio »

Discussion
Pause

11h45 – Carmen Cortés Zaborras (Universidad de Málaga) : « Trois concepts boétiens dans la réflexion féminine, du XIVe au XVIIIe siècle »

12h15 – Isabelle Turcan (Université de Lorraine) : « La présence des références à Boèce dans les textes linguistiques des XVIIe et XVIIIe siècles »

Discussion
Déjeuner

De la technique à l’esthétique
Présidence de séance : Antoine Pietrobelli

15h00 – Donatella Restani (Università di Bologna) : « Embryologie, numérologie et musica humana : un nouveau regard sur les sources et la réception du concept »

15h30 – Nicoletta Palmieri (Université de Reims Champagne-Ardenne) : « Présence de Boèce chez les maîtres de Salerne : commentaires et “diagrammes figurés” »

16h00 – Bruno Bouchard (Université du Québec à Rimouski) : « L’homo fortuna et la dette des maîtres d’algorisme envers Boèce : entre arithmétiques, proportions, patrimoines et esthétisation de soi, du monde marchand au monde de l’art »

Discussion
Pause

Présidence de séance : Didier Marcotte

17h00 – Isabel María León Sanz (Universidad de Navarra) : « Influencia de las ideas estéticas de Boecio en San Buenaventura »

17h30 – Alice Lamy (Université Paris-Sorbonne): « Henri Bate de Malines, lecteur de Boèce »

18h00 – Jean-Baptiste Guillaumin (Université Paris-Sorbonne-IUF) : « Glaréan lecteur et éditeur de l’Institution musicale »

Discussion

Vendredi 3 juin 2016

La Consolatio philosophiæ et le thème de la fortune
Présidence de séance : Sophie Conte

09h00 – Olga Vassilieva-Codognet (EHESS) : « La roue de Fortune et la Consolation de Philosophie. Antécédents et postérité d’un motif iconographique médiéval »

09h30 – Christian Brouwer (Université Libre de Bruxelles) : « Fortune et destins de Boèce dans la poésie latine des XIe et XIIe siècles »

Discussion
Pause

Présidence de séance : Alicia Oïffer-Bomsel

10h30 – Anna-Maria Babbi (Università degli Studi di Verona) : « La réception en Angleterre de la Consolatio Philosophiae : le Roman de Philosophie de Simund de Freine (XIIe-XIIIe s.) »

11h00 – Miren Lacassagne (Université de Reims Champagne-Ardenne) : « L’Estrif de Fortune et Vertu de Martin Le Franc : de l’exemplum boétien au miroir de Fortune »

Discussion
Déjeuner

Lectures de Boèce : de l’humanisme à l’époque contemporaine
Présidence de séance : Jean-Louis Haquette

13h30 – Jean-Frédéric Chevalier (Université de Lorraine) : « Le soleil et les abeilles : Pétrarque et Coluccio Salutati lecteurs de Boèce »

14h00 – Thierry Grandjean (Université de Lorraine) : « Les éditions et la réception des œuvres de Boèce à Strasbourg et Sélestat entre 1491 et 1515 »

14h30 – Alicia Oïffer-Bomsel (Université de Reims Champagne-Ardenne) : « Entre le Libro de las consolaciones de la vida humana de l’antipape Pedro de Luna et le Boecio de consolación d’Agustín López : la réception de la Consolatio Philosophiae en Espagne, de la pré-Renaissance au Baroque »

Discussion
Pause

15h30 – Elena Cantarino-Suñer (Universidad de Valencia) : « Presencia y pervivencia de Boecio en las letras españolas del Siglo de Oro »

16h00 – Gábor Förköli (Universités Eötvös Loránd-Paris-Sorbonne) : « Une “Consolation philosophique” méconnue : Les deux Vérités de Jean de Silhon (1596-1667) »

16h30 – Alain Trouvé (Université de Reims Champagne-Ardenne) : « Francis Ponge lecteur de Boèce »

Discussion

Clôture
17h15 – Jérôme Lagouanère (Université de Montpellier) : « Boèce et Augustin, deux influences contradictoires (VIIIe-XVIe siècle) ? Réflexions sur les usages polémiques des sources »

Deuxième partie du colloque, “Théologie et Philosophie”, 17-18 novembre 2016 (Université de Valence, Espagne).

DATE
Jeudi 2 juin et vendredi 3 juin 2016

LIEU
Université de Reims Champagne-Ardenne
UFR Lettres et Sciences Humaines
Maison de la Recherche
57, rue Pierre Taittinger – Reims

TÉLÉCHARGEMENT
Affiche du colloque
| Programme du colloque

The circulation of popular culture between Ireland and the USA (18th-21st centuries)

PopularCulture_IrelandUSA

Université de Reims Champagne-Ardenne (CIRLEP-EA 4299)
June 16-17-18,  2016

CONVENORS:  Dr Yann Philippe,  Pr Sylvie Mikowski

SCIENTIFIC COMMITTEE:  Yannick Bellenger-Morvan (CIRLEP) Timothy Heron (CIRLEP), Tony Tanner (National University Galway, Paula Gilligan (Institute of Arts Design and Technology, Dublin).

CONFIRMED PLENARY SPEAKERS: Professor Diane Negra (University College Dublin), Dr Gerry Smyth (Liverpool John Moores University).

PROGRAMME

Thursday June 16th – Room18-1003

09.30Opening of conference

Professor Thomas Nicklas, director of CIRLEP
Dr. Frédéric Piantoni, Dean of Faculté des Lettres

PANEL 1 – Music Back and Forth Across the Atlantic
Chair: Jean-Marc Chouvel

10.00 -11.00 – Keynote Lecture 1
Gerry Smyth (Liverpool John Moores): “Ships and Shanties: Music, Identity and Hybridity in the Irish Atlantic”

11.00Coffee Break (room 18-1005)

11.20-12.30
Rebecca Miller (Hampshire College, Amherst): “Hucklebucking Across the Atlantic: Irish Showbands in Ireland and in New York City: 1950s”

Tim Heron (Université de Reims Champagne-Ardenne): “‘Teenager in Love’: Northern Ireland punk rock and the American teenage myth”

12.30 Lunch (room 18-1005)

PANEL 2 – CINEMA AND TV
Chair: Yannick Bellenger-Morvan

14.30 -16.15
Ruth Barton (Trinity College Dublin): “‘Ireland of the Horrors’: genre cinema and the boundaries of the national”

Flore Coulouma (Université Paris Ouest-Nanterre La Défense): “Gangster violence and global neo-liberalism in Love/Hate”

Sylvie Mikowski (Université de Reims Champagne-Ardenne): “Ray Donovan (Showtime, 2013-) : Paddy Returns to Hollywood”

16.15Coffee Break (room 18-1005)

17.00-18.00 – Concert de musique traditionnelle by Adele Commins and Daithí Kearney (BU Robert de Sorbon)

20.00 – Dinner in town: Restaurant Le St Julien (47 Rue Eugène Desteuque, 51100 Reims)

Friday June 17th – Room 18-1003

PANEL 3 – CINEMA AND THE INTERNET 
Chair: Yann Philippe

10.00 – Key-note Lecture 2
Diane Negra (University College Dublin): “Forms and Functions of Irish Celebrity Autobiography”

11.00Coffee Break (room 18-1005)

11.20-12.30
Anne Goarzin
(Université Rennes 2): “Online revolutions : From Irish memes to 1916”

Robert Johnson (Ludwig Maximilian’s Universität, Amerikanistik Institut): “Ireland and the Americas, The Internet, The Academy and Pop Culture: Interplay, Exchanges and Conflict in a Caribbean Context”

12.30 Lunch (room 18-1005)

PANEL 4 – POPULAR ARTS
Chair: Francis  Healey

14.00-15.45
Amélie Dochy (Université Toulouse 2): “Representing the Irish in the United States: The Circulation of Erskine Nicol’s Popular Artworks in the Mid-Nineteenth Century”

Adele Commins (Dundalk Institute of Technology): “An Irish Opera on the American stage: Charles Villiers Stanford and his Music in America (1880s-1920)”

Daithí Kearney (Dundalk Institute of Technology): “From Tralee to Times Square: Bringing Irish folk theatre to Broadway (1970s)”

15.45 – Concluding words-round table and discussion

INSCRIPTIONS EN LIGNE

Membres de l’URCA (gratuit)
Extérieurs | Visitors

Hybridations, Hybridisierungen – 49e congrès de l’AGES

49e congrès de l’Association des Germanistes de l’Enseignement Supérieur

PROGRAMME

Jeudi, 26 mai 2016 (salle 18-1004)

Affiche_CollAGES09h00-10h00Enregistrement

10h00-10h30 Mots d’accueil
Nikolaus Meyer-Landrut, Ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne
Guillaume Gellé, président de l’Université de Reims Champagne-Ardenne
Frédéric Piantoni, doyen de la Faculté Lettres et Sciences Humaines, Université de Reims Champagne-Ardenne
Marielle Silhouette, Présidente de l’AGES

10h30-12h00

David Nelting, Ruhr-Universität Bochum
Hybridität und Archäologie. Bemerkungen zur Verwendung kulturwissenschaftlicher Hybriditätsbegriffe in der literarhistorischen Vormoderne-Forschung

Myriam Geiser, Université Grenoble Alpes
„Hybridität” – Möglichkeiten und Grenzen eines Konzepts bei der Betrachtung transkultureller Literaturen

Matthias Rath, Pädagogische Hochschule Ludwigsburg
Hybridität als normatives Konstrukt. Anmerkungen zur « Synthesis » der « schöpferischen Einbildungskraft »

12h00-13h30Déjeuner

13h30-15h30

Isabell Scheele, Université de Provence-Universität Tübingen
Deutsche Blicke auf « Rassenmischehen » in den französischen Kolonien Afrikas (1884-1914)

Isabelle Terrein, IEP Lille
« On ne peut pas détruire la langue sans détruire la culture en soi. Et inversement, on ne peut pas conserver et continuer à développer une culture sans parler la langue dans laquelle cette culture se forme et vit. »

Pascal Fagot, Université de Strasbourg
Le témoignage sur la fuite et l’expulsion des Allemands, un récit hybride

Nathalie Hillenweck, Université de Strasbourg
L’égalité des sexes et la crise des migrants : entre volonté d’intégration et rejet

15h30-16h00Pause café

16h30-18h00    

Laurent Gautier, Université Bourgogne Franche-Comté
Formes et fonctions de l’hydridation discursive dans un genre du quotidien en contexe totalitaire : les lettres de requête/Eingaben dans l’ex- RDA

Friederike Spitzl-Dupic, Université Blaise Pascal Clermont-Ferrand
Lexik und Wortbildung : Zur Behandlung ‘eingeschlichener Fremdlinge’ : Lehnwörter, Fremdwörter, Hybridbildungen und Archaismen in der Geschichte der deutschen Sprachtheorie

19h00 – Médiathèque Jean Falala
Lecture Yoko Tawada

20h30 – Brasserie Flo : Dîner de gala

Vendredi, 27 mai 2016

09h00-10h00

 Atelier 1 (salle 18-1004)

Gilbert Magnus, Université Charles de Gaulle Lille 3
Hétérogénéité des discours journalistiques: commentaire, glose

Ricarda Schneider, Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle
Les critiques de film en tant que textes hybrides

Atelier 2 (salle 18-1003)

Kerstin Wiedemann, Université de Lorraine-Nancy
Zwischen Disziplinen und Gattungen : Ricarda Huchs Essayistik im Kontext der Moderne

Luise Holke, Freie Universität Berlin
Potentiale hybriden Schreibens und Vermittelns am Beispiel der Dichterin Uljana Wolf

10h30-11h00 Pause café

11h00-12h30

Atelier 3 (salle 18-1004)

Leslie Brückner, Université de Strasbourg
Lebendigtote Hybride. Die Maschinenfrau zwischen Faszination und Grauen bei E.T.A. Hoffmann und Fritz Lang

Camille Jenn-Gastal, Université de Reims Champagne-Ardenne
Leben oder Theater – entre hybridité et totalité : Charlotte Salomon

Alexandra Fontaine, Université Paris 8 Saint Denis
Du livre d’artiste au manuscrit : La Buchmalerei de Reinhold Metz

Atelier 4 (salle 18-1003)

Maryse Jacob, CPGE Paris
Le Réalisme magique, un « genre hybride »

Dirk Weissmann, Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne
Hybridité linguistique et écriture plurilingue dans la littérature alsacienne de la « génération sacrifiée »

Rodolphe Djatti Guinan, Université de Lorraine-Metz
Hybridité et écriture subversive dans Der Fall Ophelia de Térézia Mora

12h30-14h00 – Déjeuner

14h00-17h30 – Assemblée générale de l’AGES (salle 18-1004)

À partir de 18h00 – Hôtel de Ville de Reims

Conférence de Ewa Żebrowska (Varsovie) :
Hybridisierung der Form – Hybridisierung der Inhalte

19h00 – Réception par le député-maire de Reims A. Robinet

 Samedi, 28 mai 2016 (salle 18-1004)

09h00-10h30

Bérénice Zunino, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales
Palimpsestes et Hybridations dans la culture de guerre enfantine allemande à l’époque de la Première Guerre Mondiale

Gudrun Marci-Boehncke, Technische Universität Dortmund
Hybride Identität in erinnerter Familiengeschichte : Ein aktuelles Beispiel deutschsprachiger Kinder- und Jugendliteratur zur (nicht nur jüdischen) Geschichte und Gegenwart

Habib Günesli, Technische Universität Dortmund
Gerrit Boehncke, Ruhr-Universität Bochum
Inszenierung kulturell hybrider Identitäten in medialen Formaten deutsch-muslimischer Jugendlicher

10h30-10h45 Pause café

10h45-11h15

Valérie Dubslaff, Giraff
Enquête sur le doctorat nouvelle monture

11h15-12h45Table-ronde « Didactique de l’Allemand. Méthodologies en germanistique ».
Modération : Marielle Silhouette
Un témoignage : Suzanne Hassnaoui (Lycée Pierre Bayen – Châlons-en-Champagne)

12h45-14h00 Déjeuner

15h00 Visites de Reims :

  1. La Cathédrale Notre Dame de Reims, Patrick Demouy, Université de Reims Champagne-Ardenne
  2. Mumm, Maison du Champagne, 34 rue du Champs de Mars, Yves Tesson, Université de Reims Champagne-Ardenne

LIEU

Université de Reims Champagne-Ardenne
Campus Croix Rouge – Bâtiment 18
57, rue Pierre Taittinger – Reims
Tram A ou B – Arrêt : “Campus Croix-Rouge”

DATES

jeudi 26, vendredi 27 et samedi 28 mai 2016

INSCRIPTIONS

en français
| auf Deutsch

TÉLÉCHARGEMENTS

| Affiche du colloque

2nd colloque “Marie de Guise (1515-1560), un itinéraire européen, de Bar-le-Duc à Reims”

ANNONCE

MariedeGuise2_AfficheMarie de Guise occupe une place historique qui, sans être centrale, se trouve au cœur des bouleversements politiques et religieux de l’Europe du XVIe siècle. Sa vie met en lumière les fractures épistémologiques de la première modernité, entre un âge finissant et de nouveaux types de représentation. Elle participe à la politique européenne sous l’influence de ses frères François et Charles de Lorraine-Guise en devenant un élément primordial de la politique d’expansion de la famille de Guise. Se retrouvant reine dans un pays qui n’est pas le sien, l’Écosse, elle est confrontée au développement du protestantisme alors qu’elle est issue d’une des familles catholiques les plus puissantes d’Europe.

Née à Bar-le-Duc et d’abord destinée à la vie religieuse, Marie de Guise, sans doute sous l’influence de son père Claude (ou de son oncle Antoine), épouse Louis d’Orléans, duc de Longueville, mariage qui permet à la famille de Guise un rapprochement avec le pouvoir royal. Marie de Guise passe du couvent à la cour de France. Après la mort du duc, elle épouse le roi d’Écosse Jacques V et devient le lien qui unit France et Écosse, cette alliance ayant déjà été présente pendant la guerre de Cent ans, face à la couronne anglaise. Elle effectue ensuite un séjour en France (1550-1551), avant de retourner en Écosse où elle meurt. Son corps revient en France puisqu’elle est enterrée à Reims en 1560.

Il s’agira, au cours de ce colloque organisé en deux journées, de tracer l’itinéraire d’une femme ancrée dans une réalité historique régionale, mais aussi dans l’histoire des bouleversements politiques et religieux de l’Europe du XVIe siècle. Le colloque s’adresse aux spécialistes d’histoire, d’histoire de l’art et de littérature, ou à tout chercheur s’intéressant à la culture matérielle, politique, religieuse et sociale de cette période et aux représentations de Marie de Guise.

La première journée du colloque, qui aura lieu à Bar-le-Duc, se concentrera sur l’entourage de cette famille qui connaît un processus d’ascension avec la victoire de Nancy sur Charles le Téméraire en 1477, et en 1484 quand le duc René II devient duc de l’ancienne maison rivale de Bar. Cette union personnelle permet d’entrer dans le jeu diplomatique européen, et cette région devient stratégique au moment où se dessine une nouvelle frontière entre les espaces catholiques et protestants. Antoine et Claude ‒ le père de Marie ‒ font le choix d’un catholicisme intransigeant en étant victorieux des paysans allemands et protestants en 1525 à Saverne. La Lorraine devient un État ultracatholique où le protestantisme n’est pas toléré, et la branche cadette des Guise reprend cette politique lors de son installation en France. Un axe d’étude important est celui de l’éducation humaniste de Marie pendant ses années lorraines, et comment lui est inculqué cette distance avec la religion réformée.

PROGRAMME

9h00Accueil

9h30Ghislain TRANIÉ (Docteur, Université Paris-Sorbonne) : Le couvent de Pont-à-Mousson et l’exercice du pouvoir par Philippe de Gueldre, modèle des femmes Guise et en particulier Marie de Lorraine

10h00Pierre JANTON : Marie de Guise et John Knox

10h30Discussions

10h45Pause

11h00Sigrid RUBY (Universität des Saarlandes) : Couples in Renaissance Portraits

11h30Annette BÄCHSTÄDT (Doctorante, Université de Reims Champagne-Ardenne, CIRLEP) : Marie of Lorraine’s residences in Scotland

12h00Discussions

12h15Pause

14h00Amy BLAKEWAY (University of Kent) : Marie de Guise: Dowager and Regent of Scotland

14h30Armel DUBOIS-NAYT (Université de Versailles-Saint-Quentin) : The black legend of Mary of Guise

15h00 – Jonathan SPANGLER (Manchester Metropolitan University) : The other Marie de Guise: dynastic identity and Marian devotion in the 17th century

15h30Discussions

16h00 – Visite de la bibliothèque Carnegie et présentation d’ouvrages par Sabine MAFFRE (Bibliothèque Carnegie)

DATE

vendredi 12 février 2016

LIEU

Bibliothèque Carnegie
2, place Carnegie – Reims

TÉLÉCHARGEMENTS

| Programme de la journée d’étude
Affiche de la journée d’étude