Tous les articles par Machteld Meulleman

Parution : Crise política e virada conservadora no Brasil (2014-2018)

Le CIRLEP a le plaisir de vous annoncer la parution du livre Crise política e virada conservadora no Brasil (2014-2018). O abismo brasileiro no espelho mundo, co-dirigé par Rodrigo Nabuco (CIRLEP), Maud Chirio (Université Gustave Eiffel) et Diogo Cunha (Universidade Federal de Pernambuco).

Le format est original : quelques grands thèmes y sont discutés par des spécialistes brésiliens et européens, tels que la corruption dans l’espace politique et médiatique, la droite dans la rue, la judiciarisation de la politique, la question raciale, l’idée de « droites révolutionnaires », la montée des droites radicales et la montée d’une religiosité réactionnaire.

Ce livre est le résultat du colloque Quelle droite a pris le pouvoir au Brésil? Perspectives comparatistes, co-organisé par le CIRLEP à l’EHESS en juin 2017.

Journée Agnès Varda

Journée d’étude co-organisée par Fabrice Bourlez (ESAD), Véronique Le Ru (CIRLEP-URCA) et Brigitte Rollet (Sciences Po Reims) dans le cadre du partenariat CIRLEP-ESAD

La journée sur Agnès Varda était programmée en mars 2020 pour commémorer le premier anniversaire de sa mort. En raison du premier confinement, cette journée a été annulée et reprogrammée le 31 mars 2021, soit deux ans et deux jours après sa mort survenue le 29 mars 2019. Deux ans après donc pour reprendre le titre du film de 2002 réalisé deux ans après Les Glaneurs et la Glaneuse, documentaire sur son documentaire où Varda s’intéresse à ce que sont devenu.e.s les glaneurs et glaneuses rencontrées lors du premier film. Nous aimerions aujourd’hui être les Glaneuses de la Glaneuse et retrouver l’insoutenable légèreté de l’être qu’elle exprime dans chacun de ses films.

Deux ans après sa mort pour nous aujourd’hui, mais aussi deux mois avant sa mort pour la Cinémathèque française qui, dans une intuition sûre, avait proposé de passer quinze jours avec Agnès
Varda du 16 au 28 janvier 2019. La Cinémathèque rendait ainsi hommage/femmage à la réalisatrice proche du mouvement dit de la Rive Gauche, contemporain de la Nouvelle Vague. Agnès Varda a
notamment réalisé La Pointe courte en 1955, Cléo de 5 à 7 en 1962, Ulysse en 1984, (César du meilleur court métrage documentaire), Sans toit ni loi en 1985 (Lion d’or à la Mostra de Venise), Jacquot
de Nantes en 1991, Les Glaneurs et la Glaneuse en 2000, Deux ans après en 2002, Les Plages d’Agnès en 2008 (César du meilleur film documentaire) et Visages, villages en 2017. L’ensemble de son oeuvre cinématographique est récompensé par un César d’honneur en 2001, par le prix René Clair de l’Académie française en 2002, par une Palme d’honneur au Festival de Cannes de 2015, par un Oscar d’honneur reçu en 2017 et par la Caméra de la Berlinale en 2019.

PROGRAMME

10h-10h20 : Accueil
Thomas Nicklas, directeur du CIRLEP-URCA, et Raphaël Cuir, directeur de l’ESAD de Reims

Modération de la matinée : Véronique Le Ru (CIRLEP-URCA)

10h20-11h : Brigitte Rollet (Sciences Po-Campus de Reims) : «Agnès Varda : une vie en images et en mots»

11h-11h40 : Florence Tissot (Cinémathèque française) : «Postérité d’Agnès Varda»

11h50-12h30 : Florence Colombani (Journaliste écrivaine) : «Figures du couple dans l’oeuvre d’Agnès Varda»

12h30-14h : Pause déjeuner

Modération de l’après-midi : Fabrice Bourlez (ESAD de Reims)

14h-14h40 : Anne-Elisabeth Halpern (MCF en Lettres à l’URCA) :
« À propos du film L’une chante, l’autre pas »

14h40-15h20 : Julia Fabry (Collaboratrice artistique d’Agnès Varda): « Agnès Varda plasticienne »

15h20-15h50 : Fabrice Bourlez, Véronique Le Ru et Brigitte Rollet :
Discussion générale et conclusions de la journée

Compte tenu de la crise sanitaire, cette journée d’étude aura lieu uniquement par visioconférence sur Zoom.
Pour vous inscrire et recevoir les informations de
connexion : kristell.blache-comte@reims.fr

Pour télécharger le programme: Journée Agnès Varda_programme-1

 

Parution : Anfractuosités de la fiction

Vient de paraître :

Anfractuosités de la fiction : Inscriptions du politique dans la littérature hispanophone contemporaine

Dir. Marta Waldegaray

Ce volume qui inaugure la collection SAXIFRAGES interroge et met en relation aussi bien les champs de la poétique, du politique et de l’éthique que le travail de la fiction. Car la fiction, à l’instar de la métaphore vive, désocculte les structures profondes de la réalité auxquelles nous sommes reliés en tant que mortels (Ricoeur) et élabore un système d’évidences sensibles qui donne à voir l’existence (Rancière). Le constat d’un retour au réel – voire à une certaine forme de réalisme – dans la littérature contemporaine des dernières décennies réactualise ces réflexions et approches du travail de la fiction et des images en tant qu’objets esthétiques capables de faire sens et de réinventer notre imaginaire politique (DidiHuberman). Comment la littérature procède-t-elle lorsqu’elle n’est plus censée refléter comme le miroir stendhalien la réalité? Comment traiter le politique faufilé dans la fiction lorsqu’il ne s’agit plus de le représenter « simplement »? Car lire le politique, en traquer les traces qui se glissent entre les failles et fissures d’un champ social ou artistique pour œuvrer de l’intérieur en craquelant – comme le font les forces faibles des saxifrages – les systèmes clos et « parfaits », c’est appréhender cette faculté de faire sens, de fictionner.

On trouvera réunies ici dix contributions de spécialistes français et étrangers dont la recherche et les travaux portent sur la littérature hispanophone contemporaine. Ils analysent les manières dont certains événements historiques, la violence, la mémoire, l’engagement se faufilent dans le dispositif narratif pour le singulariser politiquement. Ils explorent ces rapports sous des aspects les plus divers, dans une perspective interdisciplinaire, à la croisée de la littérature, la philosophie, le cinéma, l’histoire contemporaine.

Publié aux EPURE – Éditions et Presses universitaires de Reims
Pour plus de détails :

Séminaire Intercompréhension 2020-2021

SEMINAIRE DE RECHERCHE – INTERCOMPRÉHENSION :
CONCEPTS, USAGES, EDUCATION, STRATEGIES
Responsable : E. Castagne eric.castagne@univ-reims.fr

Mardi, 16h00-17h30
Séances en visioconférence via Zoom

PROGRAMME

16/02 : M. Rojas (URCA – UFR LSH), « Corpus électroniques d’apprenants et analyse contrastive de l’interlangue. Outils de constitution et d’analyse d’un corpus longitudinal de production orale en FLE » (partie 1)

16/03 : M. Rojas (URCA – UFR LSH), « Corpus électroniques d’apprenants et analyse contrastive de l’interlangue. Outils de constitution et d’analyse d’un corpus longitudinal de production orale en FLE » (partie 2)

23/03 : A. Doucet (URCA – DUN), « Hybridation pédagogique à l’université »

13/04 : A. Booms (URCA – INSPE), « Hybridation(s) ? »

Parution : L’Esthétisme britannique 1860-1900 : peinture, littérature et critique d’art

Vient de paraître : 
L’Esthétisme britannique 1860-1900 : peinture, littérature et critique d’art, dirigé par Anne-Florence Gillard-Estrada et Xavier Giudicelli, Reims, EPURE, collection « Héritages critiques », 2021.
4e de couverture:
Corps sensuels et alanguis, harmonie des formes et des couleurs, culte de la beauté et de la sensation : c’est au Royaume-Uni, au cours du dernier tiers du règne de Victoria, que naît l’esthétisme, sur lequel cet ouvrage a l’ambition d’offrir un éclairage pour un public francophone.
Courant artistique et littéraire multiple et contradictoire, associé à des peintres tels que Burne-Jones, Leighton ou Whistler, à des écrivains comme Pater, Ruskin, Swinburne ou Wilde, l’esthétisme est à la fois intrinsèquement britannique – fondé sur un prolongement de l’art préraphaélite et le rejet d’une industrialisation qui a radicalement transformé les paysages et les modes de vie du Royaume-Uni au fil du XIXe siècle – et résolument européen, puisant ses sources dans la philosophie allemande et chez des écrivains français comme Baudelaire ou Gautier. Le mouvement esthétique est également trans-artistique et ne saurait se saisir qu’à travers la mise en regard du texte et de l’image – l’étude de l’influence réciproque de la peinture et de la littérature et l’examen d’une critique d’art subjective et créatrice.
Ce volume se propose de cerner les contours de ce mouvement polymorphe, qui trouble les genres et les catégories, à travers la traduction richement annotée de quelques-uns des écrits critiques clefs qui en définissent ou en illustrent les principes. La seconde partie de l’ouvrage réunit quatre études rédigées par des spécialistes du champ. Elles portent sur les motifs fondateurs de l’esthétisme et interrogent les rapports inter-artistiques au coeur d’un mouvement au seuil de la modernité et dont l’influence excède les frontières du Royaume-Uni.

Séminaire Res per Nomen 2020-2021

Sauf indication contraire, les séances ont lieu de 16h à 18h (salles en attente).

PROGRAMME

24/02 : Coralie Pressacco-De La Luz (docteure URCA) : « Ces maux qui contaminent notre langage… Le lexique lié à la pandémie du Covid 19 dans les langues française et espagnole » (étude comparative)

17/03 : Pierre Frath (Professeur Emérite URCA): « Une grammaire sans règles et sans concepts »

Participer à la réunion Zoom
https://univ-reims-fr.zoom.us/j/98899219642?pwd=WUxVQTR1UW95Y3hsV05rbXlXQlNJdz09
ID de réunion : 988 9921 9642
Code secret : 638508

14/04 : Anne Theissen (Université de Strasbourg) «  Sur le pronom ce résomptif »  (titre provisoire)

26/05 : Jean-Pierre Graftieaux, Alain Léon et Amandine Andruchiw (Espace Ethique Regional du Grand Est): « Pandémie 2020 et les conditions de fin de vie des Hommes »

LIEU

Université de Reims Champagne-Ardenne
UFR Lettres et Sciences Humaines
Maison de la Recherche (Bât. 13)
57, rue Pierre Taittinger – Reims

Informations complémentaires sur le séminaire

Consulter notre page sur le site du CIRLEP.

 

Annonce de soutenance Etienne RUHATIJULI

Le CIRLEP a le plaisir de vous annoncer la soutenance de thèse de Etienne RUHATIJULI, doctorant du CIRLEP, le lundi 7 décembre 2020 à 14h en salle R418 du bâtiment 13.

Le titre de la thèse est : « De la liberté chez Etienne de La Boétie. Peut-on se débarrasser de la tyrannie? »

Le jury sera composé de :

  • René DAVAL, URCA, directeur de thèse
  • Michel TERESTCHENKO, URCA, directeur de thèse
  • Marc JIMENEZ, Université Paris1 Panthéon-Sorbonne, rapporteur
  • Jean-Michel HEITZ, ESSCA Schoof of Management Angers, rapporteur

Résumé:

La tyrannie est un système de gouvernement d’un pays. Il est décrié par beaucoup car il se maintient au mépris de la loi et du bien-être de la population. C’est un malheur extrême qu’un pays, un territoire ou une région tombe aux mains d’un homme sans scrupule qui tue sa population, viole les lois et piétine la liberté. Mais lorsque la population est sous le joug de la tyrannie, quelle est son attitude ? Se laisse-t-il faire, ou pas ? Comment se fait-il que les hommes et les femmes d’un pays souverain acceptent de renoncer à leur propre liberté pour transférer leurs pouvoirs à un seul homme ? A un individu ? A un tyran qui les fera esclaves? Est-il raisonnable de fermer les yeux devant une telle situation? Comment le peuple cherchera-t-il à s’en débarrasser en vue de recouvrer la liberté ? La question que nous traitons ici concerne particulièrement la compréhension du monde moderne à la lumière du texte de la BOETIE, Discours de la servitude volontaire. En effet, la démocratie semble être la forme ultime de gouvernement, car représentatif du peuple et exprimant le mieux les aspirations de sa volonté. Pourtant, au sein de plusieurs pays, notamment ceux du Sud, on voit apparaître des formes de tyrannie, sous le couvert de l’expression du peuple. LA BOETIE, de ses écrits, donne des éclairages à ce propos, et l’ensemble de nos analyses tentera de confirmer et de corroborer cette hypothèse de recherche.

Annonce de soutenance HDR de Florence Dumora

Le CIRLEP a le plaisir de vous informer que Madame Florence Dumora soutiendra son HDR le 27 novembre prochain à 14h.

Son dossier – De l’homme renaissant aux humanités numériques. Littérature, culture et société : construire une pensée interdisciplinaire – comporte un volume inédit intitulé : « Processus interculturel et Image. La mission chrétienne au Japon dans ses représentations littéraires et cinématographiques. Lope de Vega, Shûsaku Endô, Masahiro Shinoda, Martin Scorsese ».

Cette soutenance aura lieu par visioconférence et peut être suivie sur le lien https://univ-reims-fr.zoom.us/j/97182185649

Andy Auckbur, Lire la nature dans Arcadia de Sir Philip Sidney : une esthétique du détail

Parution: Andy Auckbur, Lire la nature dans Arcadia de Sir Philip Sidney : une esthétique du détail (ÉPURE, coll. « Studia Remensia » dirigée par Thomas Nicklas, Xavier Giudicelli et Rodrigo Nabuco) 

Arcadia de Philip Sidney, l’une des œuvres les plus fascinantes de
l’époque élisabéthaine, jouit depuis quelques années d’un regain
d’intérêt de la part de la communauté scientifique française.
Longtemps dominé par Shakespeare, le champ des études élisabéthaines en France s’est élargi et s’intéresse désormais aux autres figures littéraires qui ont contribué à façonner l’esprit élisabéthain. Parmi cette petite élite culturelle, Sidney fait figure d’exception. Bien avant que sa mort héroïque ne lui confère le statut de légende nationale, Sidney avait acquis une dimension internationale, notamment par sa fréquentation des grandes cours d’Europe au cours de son « grand tour » de 1572 à 1575, et de sa mission diplomatique auprès de l’empereur Rodolphe II. Ces voyages lui offrirent l’occasion de s’édifier au contact des intellectuels, des artistes et des poètes qui assuraient aux puissances continentales un rayonnement culturel que l’Angleterre ne connaissait pas encore. Ce serait d’ailleurs au retour de son ambassade que Sidney aurait commencé la rédaction d’Arcadia qui n’est rien de moins que la première œuvre de fiction sérieuse rédigée en anglais. Le projet était à la hauteur de l’ambition de l’auteur: donner à la langue anglaise le grand chef-d’œuvre qui lui manquait.

Le tract de présentation de l’ouvrage est disponible ici : https://www.univ-reims.fr/epure/media-files/30228/epurstud_06_b_01-flyer_web.pdf

Toutes les informations sur l’ouvrage sont également disponibles ici : https://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100889030&fa=description

Soutenance Alexandre Fillon

Le CIRLEP a le plaisir de vous annoncer qu’Alexandre FILLON, doctorant du CIRLEP, a soutenu sa thèse avec succès le mardi  6  Octobre 2020 à 14h en salle R418 du bâtiment 13.

Le titre de la thèse est : « Les effets du langage –Essai sur le discours nietzschéen  »

Le jury était composé de :

    • Patrick WOTLING, Professeur des Universités, URCA (directeur)
    • Céline DENAT, Maître de Conférences, URCA
    • Philippe BÜTTGEN, Professeur des Universités, Paris 1 Panthéon Sorbonne
    • Diego SANCHEZ MECA, Professeur des Universités,   Université de Madrid
    • Arnaud FRANÇOIS, Professeur des Universités, Université de Poitiers 

Séminaire Fiction politique 2020-2021

Le séminaire est dirigé par Marta Waldegaray (CIRLEP EA4299).

Sauf exception, les séminaires ont lieu le dernier jeudi de chaque mois de 17h00 à 19h00 en salle E12 dans le bâtiment 13.

En période d’urgence sanitaire, le séminaire se tiendra en distanciel

PROGRAMME

Mardi 20 octobre 2020 : Marta Waldegaray : « Julio Cortázar : una política de la ficción » (communication en espagnol)

Jeudi 26 novembre 2020 (Salle R418, Bâtiment 13 ) : Sergio Coto (MCF Université de Nantes) : « Vers un « homme nouveau » : engagement, littérature et masculinité au Costa Rica (1931-1950) » 

Jeudi 14 janvier  2021 (Salle R418, Bâtiment 13 ) : Sylvie Mikovski (PR URCA) : « Comment écrire les « Troubles » en Irlande du Nord : l’exemple de Milkman de Anna Burns (2018) »

Jeudi 28 janvier 2021 : Aurélie Adler (MCF Littérature française, Université Jules Verne Picardie) : « Écritures engagées : les fictions de l’usine dans la littérature française contemporaine (Elisabeth Filhol, Arno Bertina) »

Jeudi 25 mars 2021 : Caroline Lepage (PR, Université Paris X Nanterre) : « La construction de la morale et de l’éthique dans la tétralogie havanaise de Leonardo Padura »

Jeudi 30 avril 2021 : Estela Leyva Jurado (Universidad de Chihuahua, Mexique) : « La internacionalización de la literatura del Boom Latinoamericano de los años 1960, 1970. Dinámicas de exportación/importación, traducción, lenguaje y espacios urbanos. »

Lien pour accéder à la réunion : https://univ-reims-fr.zoom.us/j/3257422224?pwd=Y3Q5TXJvOTFHRFNpOWEvMlJUMDJvdz09, N° de réunion : 325 742 2224, Code secret : 6hQaTp

Deux Journées d’étude :

Mercredi 12 mai 2021 (URCA, Reims) : Mots qui tranchent (écrire l’excès)

Jeudi 7 octobre 2021 (Université de Lorraine, Metz) : Paroles retranchées (écritures du silence)

 

LIEU

Université de Reims Champagne-Ardenne
UFR Lettres et Sciences Humaines
Maison de la Recherche (Bât. 13) – salle E12
57, rue Pierre Taittinger – Reims

Informations complémentaires sur le séminaire

Consulter notre page sur le site du CIRLEP.

 

Annonce de soutenance de Françoise MARCHADOUR

Le CIRLEP a le plaisir de vous annoncer la soutenance de thèse de Françoise MARCHADOUR, doctorante du CIRLEP, le samedi 7 mars 2020 à 14h en salle R418 du bâtiment 13.

Le titre de la thèse est : « L’incompréhension dans la communication interculturelle  »

Le jury sera composé de :

  • René DAVAL, Professeur Emérite, URCA, directeur de la thèse
  • Eric CASTAGNE, Professeur des Universités, URCA
  • Lorenzo VINCIGUERRA, Professeur des Universités, UFR Arts UPJV
  • Yannis KONSTANTINDINES, Professeur chargé de cours, Ecole Boulle
  • Carmen PINEIRA, Professeur des Universités, Université d’Artois

Soutenance d’Abbas ECHRAGHI

Le CIRLEP a le plaisir de vous annoncer qu’Abbas ECHRAGHI, doctorant du CIRLEP, a soutenu sa thèse avec succès le mercredi 30 septembre 2020 à 14h en salle R418 du bâtiment 13.

Le titre de la thèse est : « Le mal dans les gâthâ et dans le zurvanisme »

Le jury était composé de :

  • Anne-Gabrièle WERSINGER, Professeur des Universités, URCA, directrice
  • Céline Estelle REDARD-JACOT, Chargée de Recherche, University of London
  • René DAVAL, Professeur des Universités, URCA
  • Michel TERESTCHENKO, Maître de Conférences,
  • URCA Philip HUYSE, Directeur d’études, EPHE
  • Jaleh AMOUZEGAR, Professeur des Universités, Université de Téhéran

XLIII Congrès international de l’Institut de littérature ibéro-américaine (IILI)

Reporté pour cause de COVID-19 au 06-09 juillet 2021

« Cuerpos : miradas poéticas, significaciones políticas »

 du 6 au 9 juillet 2020
Campus Croix Rouge (Reims)

 Le XLIII Congrès international de l’Institut de littérature ibéro-américaine porte sur un champ de recherche large et fécond au carrefour d’un faisceau de disciplines: la sociologie, l’anthropologie, l’histoire politique et socioculturelle, les arts (littérature, photographie, cinéma). La problématique du Congrès privilégiera un sujet majeur de notre époque : la scripturalité du corps, non seulement comme objet extérieur de contemplation qui peut motiver la réflexion intellectuelle ou le travail artistique, mais aussi comme support de l’écriture. Le Congrès s’interrogera sur les façons dont les corps sont sémiotisés et idéologisés, les approches pouvant venir de perspectives multiples. L’étude de ces opérations ouvre au moins sur trois problématiques, certes enchevêtrées dans les pratiques, mais qu’on peut distinguer d’un point de vue analytique :

I) Corps, écritures critiques
II) Corps et trames politiques
III) Corpus, cartographies littéraires

Le Congrès se déroulera du 6 au 9 juillet 2020 sur le Campus Croix Rouge de l’Université de Reims Champagne-Ardenne.

Chronogramme du Congrès

Avant le Congrès :
* Envoi de propositions : du 1er juin au 30 octobre 2019.
* Réponse d’acceptation ou refus de la proposition : mi-décembre 2019.
* Inscription : du 6 janvier au 1er mars 2020.
* Diffusion du programme provisoire : entre le 20 et le 31 mars 2020.

Après le Congrès :
* Date limite pour soumettre les articles au Comité scientifique: 20 de novembre de 2020.
* Réponse du Comité scientifique (approbation/demande de modifications/refus de l’article) : du 15 au 30 de avril 2021.
* Remise des articles retenus, dans leur version définitive : 31 mai 2021.

Langues du Congrès (communications, articles) : espagnol, portugais.

Comité d’organisation :

Marta Waldegaray (Présidente du Congrès) : marta-ines.waldegaray@univ-reims.fr
Audrey Louyer : audrey.louyer@univ-reims.fr
Sonia Fernández Hoyos : sonia.fernandez-hoyos@univ-reims.fr

Pour plus d’informations, veuillez consulter le site web du Congrès (en espagnol) : https://www.univ-reims.fr/minisite_181/

Soutenance Marine GALINÉ

Le CIRLEP a le plaisir de vous annoncer que Marine GALINÉ, doctorante du CIRLEP et PRAG au département d’anglais de l’URCA, a soutenu sa thèse avec succès samedi 14 décembre 2019 à 14h.

Le titre de la thèse est :
« Les représentations de la femme et du féminin dans un corpus gothique irlandais du dix-neuvième siècle: approche générique et genre ».

Le jury était composé de :
Mme Sylvie MIKOWSKI (CIRLEP-URCA), directrice
M. Carle Bonafous-Murat (Sorbonne-Nouvelle), rapporteur, président du jury.
Mme Christina Morin (U. of Limerick) rapporteur.
Mme Anne Goarzin (U. Rennes 2)
M. Xavier Giudicelli (CIRLEP-URCA)