JE Milieux Arctiques

Journée d’études sur les milieux arctiques

13 mars 2024

Campus Croix-Rouge salle R418

Université de Reims Champagne Ardenne

La journée sur les milieux arctiques vise à tester l’hypothèse que c’est par une réflexion sur l’universel qu’on pourra assurer la résilience et la durabilité des milieux vivants. Mais cela engage une nouvelle conception de l’universel décentrée de l’humain et refondée dans les milieux vivants (qui incluent l’espèce humaine). Il s’agit de définir dans une perspective universaliste la notion de milieu vivant. Si l’accent est mis spécifiquement sur les milieux arctiques, c’est en raison de leur caractère paradigmatique. Les milieux arctiques représentent en accéléré et en condensé les mutations relatives au dérèglement climatique qui affecte tous les milieux vivants.

Il importe, dans cette perspective, de prendre en considération la pensée et la cosmologie des Inuits qui ont choisi de représenter le milieu arctique par un puzzle où tous les individus constituent des pièces aussi importantes les unes que les autres et où l’humain, comme l’ours ou le phoque, fait partie du tout. 

Anne Pelouas, journaliste qui séjourne régulièrement parmi les Inuits, nous présentera la spécificité du peuple inuit, leur capacité de résistance et d’adaptation au changement, de quelque nature qu’il soit.

Véronique Le Ru, Professeure de philosophie à l’Université de Reims, proposera de réfléchir sur les îles arctiques : sont-elles en voie de disparition ou d’apparition ?

François Bost, Professeur de géographie à l’Université de Reims, dessinera une cartographie géopolitique des milieux arctiques : quelles sont les frontières du pôle Nord ?

Après la pause déjeuner, Léa Nollot qui est engagée dans une thèse sur la métaphysique des pôles, nous expliquera à quel point la notion de pôle est fondamentale pour comprendre les enjeux actuels du dérèglement climatique qui perturbe les pôles au sens physique mais aussi au sens métaphysique : le dérèglement climatique oblige les humains à changer de représentation du monde, à remettre en question l’anthropocentrisme au profit de nouvelles perspectives holistes.

Le Député de la Marne, Éric Girardin, prendra ensuite la parole pour nous faire comprendre pourquoi les pôles sont devenus un sujet politique de première importance. Éric Girardin nous présentera le rapport sur les pôles qu’il a remis à l’Assemblée Nationale en 2019 et nous expliquera ses enjeux et ses effets.

Amandine Andruchiw, qui vient de soutenir sa thèse intitulée « Le Végétarisme en questions, de la centralité des marges », interviendra ensuite pour interroger les « zones frontières » que sont devenus certains lieux de l’Arctique en raison des courses effrénées aux ressources. Ces zones, en cours de transformation par le changement climatique et le bouleversement des équilibres écosystémiques, nous en apprennent davantage sur ce que l’Anthropocène dit de nous, pour peu que nous acceptions de tendre l’oreille aux voix multispécifiques qui les composent.

Ces interventions feront l’objet de discussions avec les étudiants et collègues présents dans la salle.

 

Programme

10h-10h15 : Accueil

10h15-10h30 : Présentation de la journée (Véronique Le Ru)

10h30-11h : Anne Pelouas, Le peuple Inuit résiste et s’adapte

11h-11h10 : discussion avec la salle

11h10-11h40 : Véronique Le Ru, Les îles arctiques sont-elles en voie de disparition ou d’apparition ?

11h40-11h50 : discussion avec la salle

Pause 11h50-12h10

12h10-12h40 : François Bost, la cartographie géopolitique des milieux arctiques

12h40-12h50 : discussion avec la salle

Pause déjeuner 12h50-14h10

14h10-14h40 : Léa Nollot, La nouvelle métaphysique des pôles 

14h40-14h50 : discussion avec la salle

14h50-15h20 : Éric Girardin, Le rapport des pôles : enjeux et effets politiques

15h20-15h30 : discussion avec la salle

Pause 15h30-15h45 

15h45-16h15 : Amandine Andruchiw, «Écouter les voix issues des « zones frontières » de l’Arctique »

16h15-16h25 : discussion avec la salle

16h25-17h : Discussion générale et conclusions de la journée (Véronique Le Ru)



Citer ce billet
Machteld Meulleman (2024, 13 mars). JE Milieux Arctiques. Les Cahiers du CIRLEP. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w0g0