In memoriam Anne Gabrielle Wersinger 1952-2024

Hommage à Gabrièle Wersinger Taylor

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris la disparition de notre collègue Gabrièle Wersinger Taylor, Professeure de philosophie à l’Université de Reims, membre du CIRLEP.

Elue Professeure en philosophie ancienne en 2006, sa présence dans le département de philosophie a été déterminante pour le développement de la réflexion sur la philosophie ancienne dans une perspective contemporaine. Dans le sillage de Pierre Hadot, Gabrièle Wersinger faisait vibrer les textes anciens dans les questionnements les plus actuels. Sa contribution à la Journée consacrée à Pierre Hadot est exemplaire de ce point de vue : en partant de ce que Pierre Hadot en dit, elle propose une lecture expérimentale de Damascius et de Wittegenstein sur les limites du langage. (Voir Pierre Hadot apprendre à lire et à vivre, Reims, Epure, 2015).

Le souvenir que nous garderons de notre collègue et amie est son exigence intellectuelle, sa rigueur dans l’argumentation qu’elle a aussi su mettre au service de luttes importantes (notamment contre la loi LRU en 2009), et son sens de l’humour.

Nous adressons nos condoléances à sa famille et à ses proches.

Véronique Le Ru, collègue de philosophie.    

*

Anne-Gabrielle Wersinger, professeur de philosophie ancienne à l’université de Reims Champagne-Ardenne de 2006 à 2019 et membre du CIRLEP, vient de mourir, le 27 janvier 2024, à l’âge de 71 ans.

Elle était née le 21 décembre 1952. Agrégée de philosophie (rang 1) en 1979, elle avait soutenu une thèse à Sorbonne Université (Paris IV) en 1992 sous la direction de Pierre Aubenque intitulée “L’Usage des Amphibologies dans les dialogues de Platon, l’interprétation pré-philosophique de la différence”. Après avoir été élue en 2004 Maître de Conférences en philosophie ancienne à l’université Paris 1, elle avait soutenu avec succès (avec mention spéciale du jury) son Habilitation à diriger des recherches en 2005, avant d’être élue professeur à Reims.

Parmi ses nombreuses publications, on peut citer Platon et la Dysharmonie, Recherches sur la Forme musicale (Paris, Vrin, 2001); Mousikè et aretè, La Musique et l’Éthique de l’Antiquité à l’âge Moderne, en collaboration avec F. Malhomme (Paris, Vrin, 2007); La Sphère et l’Intervalle. Le Schème de l’Harmonie dans la pensée des anciens Grecs d’Homère à Platon (Grenoble, J. Millon, 2008), ouvrage couronné par le prix de l’Académie Française.

Anne-Gabrielle Wersinger avait été membre du jury de l’agrégation externe de philosophie, membre du CNU, directrice du département de philosophie et du master de philosophie à Reims.

Elle était très active au sein du CIRLEP, y compris après sa retraite en 2019, puisqu’elle avait participé au colloque “Hiéros, Hiérophanie, Hiéroglossie” (organisé par Fionn Bennett et Karin Ueltschi) en septembre 2023.

Elle marqué notre unité de recherche de sa grande culture et de son élégance intellectuelle.

Nous présentons nos plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Christine Sukic



Citer ce billet
Machteld Meulleman (2024, 21 février). In memoriam Anne Gabrielle Wersinger 1952-2024. Les Cahiers du CIRLEP. Consulté le 22 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vvm5