Journée Paroles retranchées

Programme de la deuxième Journée (Écritures, UL-Metz), organisée par Valentina Litvan (Écritures, Université de Lorraine, Metz) & Marta Waldegaray (CIRLEP, URCA)

Paroles retranchées (écritures du silence)
Jeudi 7 octobre 2021!
Salle Simone Veil, Île du Saulcy, Metz

Participer à la réunion sur Zoom
https://univ-reims-fr.zoom.us/j/99718772443?pwd=OEEveHdicWRqd01tYVpoSkgxZWJydz09
ID de réunion : 997 1877 2443
Code secret : 923589

PROGRAMME

9h00 Accueil des participants

9h30 – 9h50 Paul-Henri GIRAUD
«La mise en page du silence dans la poésie récente d’Alberto Blanco»

9h50 – 10h10 Claire HENDRICKX (Université de Bretagne Occidentale)
« Claude Vigée : rendre le silence pulsant »

10h10 – 10h30 Edgardo DOBRY (Université de Barcelone, Espagne)
« Escucho con mis ojos a los muertos : la voz silenciada en el poema »

Discussion et pause

11h10 – 11h40 Virginie PODVINE
« Tipologie de la mise en mots de la douleur chez Marguerite Duras »

11h40 – 12h Bruno TRENTINI (Université de Lorraine)
« L’art pris à défaut par l’artiste – la perturbation d’Aníbal López »

12h – 12h20 Virginia DE LA CRUZ (Université de Lorraine)
« Poétiques du silence. Auras anónimas de Beatriz González et Requiem NN de Juan Manuel Echavarría »

Discussion et déjeuner

14h30 – 14h50 Hervé GOERGER (Université de Princeton, États-Unis)
« Le silence de Dieu dans Règne Animal »

14h50 – 15h10 Marys HERTIMAN (Université Paris 8)
« Paroles subalternes et voix communautaires dans la BD française contemporaine »

15h10 – 15h30 Marie GOURGUES (Université de Caen)
« Silencio e ignorancia en Esas vidas de Alfons Cervera »

Discussion et pause

16h10 – 16h30 Daniel CLAVIJO (Université EAFIT de Medellín, Colombie)
« Los silencios del discurso: el decir poético frente a la palabra pública sobre la experiencia del daño en Colombia »

16h30 – 16h50 Solenne MONTIER (ENS de Lyon)
« Ce qui est tu(é) : les déflagrations du mutisme (Hélène Lenoir, Laurent Mauvignier) »

16h50 – 17h10 Moufida SAADI (École Normale Supérieur de Bouzaréah, Alger, Algérie)
« L’Africain : le silence de la dissimulation et de la dénonciation »

Discussion et clôture