JE Appropriations et pratiques de la diversité linguistique et culturelle en Europe

Journée d’Etudes Internationale sur le plurilinguisme et l’intercompréhension
29 novembre 2019 – 08h30-16h45

Appropriations et pratiques de la diversité linguistique et culturelle en Europe
Erwerb und Praxis sprachlicher und kultureller Vielfalt in Europa

Eric Castagne – Université de Reims Champagne-Ardenne
& Johannes Müller-Lancé – Universität Mannheim

Pendant des siècles, l’individu n’a connu que deux espaces : la Terre au niveau macro et le territoire au niveau micro. Mais au cours du XXe siècle, et tout particulièrement après la seconde guerre mondiale, va se développer ce que Lévy (1997) appelle le “troisième espace anthropologique”, l’« espace des marchandises », qui va mener jusqu’à la mondialisation. À la fin du XXe siècle, l’Européen type vit dans l’espace élargi des marchandises à la vitesse de l’avion : le monde est devenu un village et l’urgence est devenue le régime normal de fonctionnement (Nicole Aubert et Christophe Roux-Dufort : 2003). L’une des conséquences et non la moindre fut que l’espace de l’individu va passer d’un espace monolingue et monoculturel à un espace multilingue et multiculturel. L’apparition ici ou là de zones internationales et multilingues sur les territoires nationaux (aéroports, gares ferroviaires, routières ou maritimes, universités, laboratoires de recherche, entreprises multinationales, hôtels, restaurants, campings, etc.) a multiplié les interactions entre les individus, entre les langues et entre les cultures. Les flux migratoires pour ne pas dire les déplacements de population ne cessent de croître dans le monde. En Europe par exemple, la chute du mur de Berlin et du rideau de fer ainsi que la création de l’espace Schengen ont transformé depuis bientôt trente ans les échanges transfrontaliers et tout particulièrement certains pays en nouvelles zones de mobilité. Dans son dernier rapport publié en 2018 sur la population internationale de migrants dans le monde, l’OIM annonce 244 millions de migrants, soit 3,3% de la population mondiale. Dans son dernier rapport publié en 2018, Eurostat dénombre 36,9 millions de personnes nées en dehors de l’UE et vivant dans un État membre de l’Union, et 21,6 millions de personnes résidant dans un État membre de l’Union et ayant la nationalité d’un pays tiers, soit 4,2 % de la population de l’UE.
Dans un tel environnement complexe, au centre des préoccupations humaines se situent des enjeux plurilingues et interculturels en termes d’appropriation naturelle ou encadrée par les institutions, de pratiques opérationnelles ou stratégiques, de représentation individuelle ou collective, d’intercompréhension ou d’interaction, de mobilité privée ou professionnelle, d’inclusion sociale ou professionnelle. Ces enjeux se manifestent par des besoins de formation et de professionnalisation et par une nécessité de production de connaissances au service du monde l’éducation et de l’entreprise.

Programme prévisionnel

08h30 – Accueil

08h45-09h00 – Inauguration par un membre de l’institution

09h00-09h15 – Eric Castagne (CIRLEP EA4299 – Université de Reims Champagne-Ardenne – France) & Johannes Müller-Lancé (Universität Mannheim – Allemagne) : Présentation et perspectives de l’axe de recherche collaboratif Reims-Mannheim Multilinguisme, Plurilinguisme et Intercompréhension – Mehrsprachigkeit und Interkomprehension (MPIMI)

09h15-10h00 – Clémentine Abel (Universität Freiburg – Allemagne) :
Les cursus scolaires plurilingues – garants du développement d’« identités plurales » et de « multilittéracies » ?

10h00-10h45 – Séverine Behra (Université de Lorraine – ATILF UMR 7118 – France) : Diversités et mobilité : quels enjeux pour l’école ?

10h45-11h00 – Pause café

11h00-11h45 – Claudia Polzin & Christina Reissner (Universität des Saarlands – Allemagne) : Formation en intercompréhension en Sarre : dix ans de transfert du savoir

12h00-14h00 – Pause méridienne

14h00-14h45 – Stavros Kamaroudis (Université de la Macédoine Occidentale – Grèce): La lecture, toujours la lecture! En “glissant” vers une autre langue…

14h45-15h30 – Michaël Oustinoff (LIRCES, Université Nice-Sophia Antipolis, Membre d’Université Côte d’Azur – France) :
Du monolinguisme du village global à la rebabélisation du monde : la place centrale de l’intercompréhension à l’heure de l’Intelligence Artificielle (IA)

15h30-15h45 – Pause café

15h45-16h30 – Lukas Eibensteiner (Universität Mannheim – Allemagne) : Le paysage linguistique de Strasbourg : l’intercompréhension de l’Alsacien dans le domaine de la gastronomie

16h30-16h45 – Débat général et clôture de la journée

Informations générales
Lieu : Campus Croix Rouge – UFR Lettres et Sciences Humaines
57 rue Pierre Taittinger – 51100 Reims
Bâtiment 17 – salle du conseil (susceptible de changement)
Renseignements : Contacter Patricia Oudinet