Codes, marges, transgressions

Descriptif de la thématique:

ill_couv_imaginaires16_1eCouvNotre jeune séminaire, qui s’inscrit dans l’axe « Représentation de la Société par le Texte et l’Image », s’attache, depuis sa création en juin 2011, à étudier les représentations et leurs modalités. Il s’intéresse en particulier aux moments de passages entre différents systèmes de représentation, lorsque les codes établis ne sont plus adéquats et sont transgressés, ou lorsque leur position centrale se trouve marginalisée. Dans cette optique, plusieurs travaux du séminaire sont notamment, mais non exclusivement, consacrés à la première modernité, moment de passage s’il en est d’un code de représentation à un autre. C’est ainsi que nous avons voulu l’intitulé de ce séminaire lorsque nous avons réfléchi ensemble à ce que nous envisagions pour les années à venir.

Le colloque consacré en mai-juin 2012 au « Corps héroïque, corps de chair dans les récits de vie de la première modernité » a permis une réflexion sur l’« invention du corps moderne » évoquée par Nadège Laneyrie-Dagen (L’Invention du corps : la représentation de l’homme du Moyen Age à la fin du XIXe siècle, 1997), dans le cadre de récits de vie, genre spécifique en ce qu’il revendique la plupart du temps une forme d’objectivité, voire de vérité historique au moment de la première modernité. Le corps, ainsi, fait preuve dans ce récit, qu’il soit héroïsé ou transfiguré comme dans les textes hagiographiques, ou bien qu’il soit dévoilé pour s’offrir, impudique, à la vue du lecteur. Dans tous les cas, il est lié à la notion de vérité.

Lors de la seconde journée du colloque, il est apparu que le corps féminin obéissait, dans plusieurs récits de vie, à une forme spécifique d’héroïsation, qui reste encore à définir. Nous aimerions donc nous attacher à étudier les modes de représentation du corps héroïque féminin, de la première modernité à la période contemporaine.

Enseignants chercheurs
Cécile Brion, Jaime Céspedes, Laurence Chamlou, Christine Chollier, Pierre de Trégomain, Céline Denat, Florence Dumora, Pierre Frath, François-Xavier Giudicelli, Marie-Madeleine Gladieu, Catherine Heyrendt, Laure Lansari, Ronan Ludot-Vlasak, Nadège Marsaleix, Cécile Mauré, Helga Meise, Sylvie Mikowski, Thomas Nicklas, Adrian Park, Sylvie Perceau, Yann Philippe, Aude Rebotier, Françoise Roger, Mireille Ruppli, Gilles Sambras, Christine Sukic, Daniel Thomières.

Doctorants
Andy Auckbur, Laetitia Aujard, Morgane Bird, Vanessa Chaise, Charlotte Ducros.

 

Calendrier des séminaires 2013-14

Mercredi 13 novembre à 16h:

Gilles Sambras: « Corps érotique et corps héroique : la nymphe de Marvell et l’Eve de Milton ».

Mercredi 19 mars à 16h:

Helga-Marie Meise (URCA) « La Vagabonde Courage de Grimmelshausen ».
(édition utilisée: La Vagabonde Courage, traduction Maurice Colleville, préface Gérard Chaliand, Paris,
Libretto, 2013)

Mercredi 9 avril à 16h:

Andy Auckbur (doctorant, URCA) : « Corps célestes et corps de chair: Sir Philip Sidney et l’idéal féminin de la Renaissance dans l’Arcadie de la Comtesse de Pembroke ».

Jeudi 5 juin à 14h30:

Sylvie Rougier-Blanc (MCF Histoire grecque, Université Toulouse II-Le Mirail, EA PLH-CRATA): « Les représentations du corps héroïque féminin en Grèce ancienne d’Homère aux Tragiques »

Mercredi 18 juin (horaire précisé ultérieurement):

Annie-Paule de Prinsac (Université de Bourgogne): « L’héroïsme du corps féminin dans quelques pièces de Shakespeare ».