The Importance of Being Earnest

Journée d’étude organisée le 17 octobre 2015 par Xavier Giudicelli et Sylvie Mikowski (CIRLEP – URCA EA 4299).

Affiche_EarnestCette manifestation, organisée dans le cadre de la préparation à l’agrégation externe d’anglais 2016, a reçu le soutien du CIRLEP (URCA EA 4299) et de la SOFEIR (Société Française d’Etudes Irlandaises). Elle a rassemblé les meilleurs chercheurs français et irlandais travaillant sur cet écrivain né à Dublin, ayant vécu en Angleterre, et mort à Paris. Les communications ont porté sur les questions de  la vérité et du mensonge, de l’identité, de la langue, et du genre au sens de gender. D’autres discussions ont porté sur les possibles  influences philosophiques perceptibles dans la pièce, en particulier celle de Nietzsche, et sur les rapprochements possibles entre Wilde et G.B. Shaw.

Introduction – Xavier GIUDICELLI & Sylvie MIKOWSKI

Noreen DOODY (St Patrick’s College, Drumcondra), “When Truth Becomes Fact”: reality at play in The Importance of Being Earnest

Emily EELLS (Université Paris-Ouest Nanterre La Défense), The Vital Importance of Wilde’s bons mots

 

 

Nathalie SAUDO-WELBY (Université de Picardie Jules Verne), Wildean Maxims, Gricean Maxims: do the Characters in Earnest Cooperate?

 

 

Jarlath KILLEEN (Trinity College, Dublin), Identity in The Importance of Being Earnest and Changing Understandings of Identity in the Victorian Period

 

 

Emmanuel VERNADAKIS (Université d’Angers), Ion d’Arthur W. Verrall : échos d’un exemple d’“earnestness” dans The Importance of Being Earnest d’Oscar Wilde

 

 

Marianne DRUGEON (Université Paul-Valéry Montpellier 3), Wilde and Shaw: two politically committed playwrights

 

 

Pascal AQUIEN (Université Paris-Sorbonne), Oscar and Friedrich: The Importance of Being Earnest, in the light of Nietzsche’s philosophy