La naissance de la tragédie

C. Denat NaissTrag

Paru en 1872, La Naissance de la tragédie est l’acte de naissance d’un philosophe convaincu que seule la confrontation avec ce qui nous est étranger nous donne accès à nous-mêmes. En interrogeant la genèse de la tragédie antique à partir des pulsions que sont l’apollinien et le dionysiaque, Nietzsche met en lumière le sens du pessimisme propre à la Grèce présocratique. Ce « pessimisme de la force », lucide quant au caractère douloureux de la vie humaine, n’exclut pas, mais au contraire renforce le désir d’exister. Par contraste, Nietzsche interroge également une autre forme de pessimisme : le nihilisme dont souffre l’Europe moderne, conséquence paradoxale du rationalisme socratique. La Naissance de la tragédie inaugure ainsi une forme de philosophie radicalement nouvelle : une philosophie qui, contre la rationalité triomphante, met au jour le fond pulsionnel de toute activité humaine, et qui s’attache à comparer et évaluer les cultures, en vue de mieux comprendre le présent et de transformer l’avenir.

Traduction et présentation par Céline Denat

Éditeur : Flammarion (collection GF)
Nb de pages : 353 p.
ISBN-13 978-2-08126-097-9